« Toutes ces souffrances sont dues à la faim, au manque de logement, à toutes sortes de maladies. Mais je suis certaine que la pire des souffrances est de se sentir seul(e), indésirable, mal aimé(e). C’est de n’avoir plus personne, au point d’oublier ce qu’est le contact humain, ce qu’est l’amour humain, ce que signifie être aimé, avoir une famille… Puissions-nous toujours être les instruments de la paix, de l’amour et de la compassion. » Mère Teresa – Vous pouvez faire la différence dans la journée d’une personne ! Alors allez-y !